Fête de l'ours

La Fête de l’ours

Sur les flancs du Canigou, à Prats-de-Mollo dans les Pyrénées Orientales, une curieuse légende médiévale raconte qu’une bergère fut enlevée par un ours.

A partir de cette légende, les Pratéens fêtent chaque année vers la fin du mois de février la "Diada de l'Os" (la journée de l'ours) marquant aussi la fin de l'hiver dans le Canigou.L'ours essaya en vain de séduire la bergère qu'il avait enlevée. Les appels de la jeune fille attirèrent l’attention des bûcherons qui travaillaient non loin de là et qui la délivrèrent.

La chasse à l’ours s’ouvre dans un étrange ballet de trois hommes faits ours, couverts de peaux de mouton maculées et aux visages grimés de suie. Ayant capturé une bergère, ils dévalent les rues pentues de la cité, pourchassés par les villageois. La mascarade sème une belle pagaille. Les « barbiers », la face enfarinée et vêtus d’une chemise blanche, viendront y mettre bon ordre.

Rasant la bête à coup de hache, ils révèlent, sous la fourrure, l’homme. Entre temps, gare aux passants ! Noirs, tous finiront… L’ambiance carnavalesque est à son comble...

♦ En Vallespir, Arles sur Tech et Saint Laurent de Cerdans célèbrent elles aussi l'ours en février.