Procession de la Sanch

Procession de la Sanch
Procession de la Sanch
Procession de la Sanch
Procession de la Sanch

La procession de la Sanch

Cette procession du Vendredi Saint, est un véritable « monument humain » de la foi populaire catalane.

Fondée en 1416, la confrérie de la Sanch se dévouait, à l’origine, à l’assistance des condamnés à mort. A cette époque, sur le trajet qu'ils parcouraient vers le lieu de leur exécution, les condamnés étaient injuriés, gifflés, bastonnées par une foule en furie. Pour éviter ce déchainement de violence, des hommes de bonne volonté ont créé de manière astucieuse ce qui pourrait être la première Ligue des Droits des Hommes. Ils ont revêtu le condamné d'une tunique noire et d'une caparutxa. Habillés comme lui, ils l'ont accompagné au long des rueset ruelles si bien que les badauds ignoraient quel était le condamné parmi les cagoulés. Cette première Sanch agissait avec beaucoup d'audace contre les us et coutumes de l'époque, contre ce qui était considéré comme normal et légitime : ils démontraient qu'on ouvait avoir du respect et de la considération pour ceux qui s'étaient mis au ban de la société. La procession de la Sanch renouvelle chaque année pendant la Semaine Sainte un rituel impressionnant, vieux de cinq siècles, dans les rues de l’ancienne capitale du Royaume de Majorque, Perpignan.

Aujourd’hui, ils progressent toujours d'un pas lancinant et inspiré sous le poids des "Misteris" (mystères de Christ), véritables représentations grandeur nature des scènes de la passion du Christ, en direction de la cathédrale.