Les Vins

Le Languedoc-Roussillon, terre d'oenotourisme

LES VINS DU LANGUEDOC ET DU ROUSSILLON
 
Grâce aux efforts entrepris dans cette région, ces vins n'ont rien à envier à ceux provenant de régions plus prestigieuses. De plus, la vente des vins IGP pays-d'oc a connu une progression spectaculaire.
 
Le Languedoc et le Roussillon sont parmi les plus anciennes régions vinicoles de France, et les plus importantes régions de production de vin du monde, avec 300 000 hectares de vignes. Si la vigne a longtemps été considérée comme la seule richesse de la région, la diversification de l'activité est aujourd'hui importante (cultures maraîchères et fruitières, surtout en Roussillon). 
 
Autre atout : le développement du tourisme qui a favorisé la mise en valeur du littoral. Qu'ils séjournent dans la région ou qu'ils la traversent pour se rendre en Espagne, de nombreux Français découvrent la diversité et la qualité des vins produits entre la Camargue et la frontière espagnole. 
 
Le climat méditerranéen permet une maturation parfaite du raisin. 
 
Qualité et diversité des vins
 
Le Languedoc et le Roussillon s'étendent sur plusieurs départements : Hérault, Gard et Aude pour le Languedoc ; Pyrénées-Orientales pour le Roussillon.
 
Depuis 2007 et la mise en place de la nouvelle appellation régionale Languedoc, les vins des Pyrénées Orientales qui ne bénéficient pas d'une AOC propre peuvent revendiquer l'AOC/AOP Languedoc.
 
Indépendamment de l'aspect quantitatif, la qualité et la diversité sont au rendez-vous. En effet, pendant très longtemps, dans l'esprit de nombreux Français, les vins du Midi signifiaient trop souvent vins de table, voire "gros rouges". Pourtant, grâce aux efforts entrepris dans cette région, ces vins n'ont rien à envier à ceux provenant de régions plus prestigieuses. Certains crus atteignent les prix des bordeaux et des bourgognes... Prix tout à fait justifiés eu égard à la qualité de certains crus. 
 
De plus, la vente des vins IGP Pays d'Oc a connu une progression spectaculaire. Cela devrait inciter de nombreux restaurateurs à reconsidérer leur approche à l'égard des vins du Languedoc et du Roussillon. La région produit également 90 % de nos vins doux naturels (VDN), eux aussi trop souvent oubliés. 
 
Les implantations ou tentatives d'implantations, de familles aussi connues que Rothschild, Mondavi, Chapoutier, etc., prouvent les immenses possibilités qualitatives qu'offre cette région. D'ailleurs, Robert Parker, le célèbre gourou américain, cite quelques régions viticoles à fort potentiel dans le monde. Le Languedoc et le Roussillon figurent dans cette liste très restrictive. 
 
Les appellations
 
Certains vignobles bénéficient de l'AOC depuis très longtemps. C'est le cas de tous les VDN (1936), du fitou (1948), de la clairette du Languedoc (1965), des côtes-du-roussillon, du collioure (1977), etc. 
 
Au début des années 1980, sont passés en AOC : faugères, saint-chinian, coteaux-du-languedoc, corbières, minervois, etc. Les règles de l'AOC ont été complétées et renforcées avec la publication des nouveaux cahiers de charges (fin 2009) dans le cadre de la réforme de l'OMC. Elles concernent : les délimitations, l'encépagement, les vinifications, etc. grenache, cinsault, carignan, mourvèdre, syrah... ont remplacé les cépages gros producteurs. Les résultats ont été spectaculaires. 
 
Depuis le 1er août 2009, tous les vins de pays sont devenus des indications géographiques protégées. Ainsi, le vin de pays de la cité de Carcassonne est devenu IGP cité-de-carcassonne, vin de pays du pays d'Oc, IGP pays-d'oc, etc.